Education derrière barres à l'étranger

La Stichting " Educatie achter buitenlandse tralies " (Eabt) est une organisation de volontaires qui fut fondée en 2004 comme successeur du projet “ Etudes et réintégration de Néerlandais après détention à l'étranger ”, tel qu'exécuté de 2002 jusqu'à 2004, grâce à une subvention du Fonds Social Européen sous la responsabilité du Service néerlandais de Probation. 

Au total environ 2600 Néerlandais sont détenus, dans plus de 90 pays répartis dans le monde entier. Parfois pour quelques semaines ou quelques mois ; souvent aussi pour de nombreuses années, parfois même dizaines. A la fin de leur détention, ils rentrent aux Pays-Bas où ils doivent reprendre leur vie. Pendant leur séjour dans la prison étrangère, l'Office International du Service néerlandais de Probation ensemble avec l'Ambassade des Pays-Bas locale conseille ces personnes et les aide à préparer leur rentrée sociale aux Pays-Bas.

Plus que le Néerlandais moyen, les détenus ont un retard d'apprentissage. Certains ne sont guère capables de lire ni d'écrire le néerlandais en n'obtiennent pas le niveau de l'école primaire. La plupart d'entre eux n'ont pas suivi de formation professionnelle. Par conséquent, les prévisions de participation réelle à la vie sociale et surtout au marché de travail, sont mauvaises.

On peut y remédier ! Même pendant la période d'incarcération ; même à l'étranger. En anticipant sur la rentrée aux Pays-Bas, la Stichting " Educatie achter buitenlandse tralies ", à la demande du Service néerlandais de Probation, offre une forme spéciale de formation à distance, avec assistance aux devoirs pour les Néerlandais détenus à l'étranger. Tout cela, pour diminuer le retard et pour augmenter les chances de réintégration.

Ce qui est spécial, c'est que la fondation Eabt opère en étroite collaboration avec des établissements d'enseignement aux Pays-Bas, l'Office International du Service néerlandais de Probation et les Ambassades locales. De plus, il y a maintenant permission de et collaboration avec les directeurs et les autorités de prison dans le monde entier pour livraison du matériel d'étude dans les prisons et pour faciliter l'envoi de devoirs entre le prisonnier et le coordinateur des corrections. En outre, la forme de l'assistance aux devoirs est adaptée aux circonstances de détention. L'assistance ne comprend pas seulement la correction des devoirs, mais aussi conseils et support moral pour que les détenus puissent continuer les études dans ces circonstances difficiles.